Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Coxypy

Coxypy

Du Moog dans l'Orange, ou la mécanique exposée

Publié par OqoT.P. Coxypy sur 7 Avril 2012, 09:44am

Catégories : #Musique

 

 

 

La bande originale musicale de Orange Mécanique est expérimentale pour l’époque. Stanley Kubrick aurait demandé au groupe Pink Floyd les droits de Atom Mother Heart, album sorti en 1970, offre que Roger Water aurait décliné.

 

Rappelons qu’en 1969 Richard Wright et David Gilmour de Pink Floyd utilisent des synthétiseurs sur l’album Ummagumma qui est le premier album-concept du groupe dans la mouvance rock progressif ou encore rock psychédélique.

 

 

 

 

1969, les Beatles utilisent un synthétiseur Moog sur Because sur l’album Abbey Road.

Pete Towshend, des Who crée l'année suivante des boucles avec un synthétiseur ARP sur Who's Next.

1969 est aussi l’année de la sortie du deuxième album de David Bowie « Space Oddity ». Certains comparent le dandysme de Alex à celui de Bowie.

1969 : 1969 de The Stooges – 1970 : Fun House. Certains parlent de l’attitude punk de Alex en comparaison à la violence de la musique de Iggy and the Stooge 

Kubrick réfléchissait alors, le film étant en cours de montage, à un moyen d'accommoder Beethoven, nécessairement présent dans la bande originale en raison du culte que lui voue le jeune voyou protagoniste, lorsqu'il reçut une proposition d'un ingénieur du son et compositeur, alors auréolé du succès immense de l'une des productions classiques les plus hardies de l'époque : Wendy Carlos (anciennement Walter Carlos) et son Switched on Bach, l'album de musique baroque jouée avec un instrument alors révolutionnaire, le synthétiseur modulaire de Robert Moog. En effet, Carlos avait eu vent de ce que Kubrick travaillait sur une adaptation de Clockwork Orange. Il parut évident à Carlos que la musique de Beethoven ne pouvait, sur un tel projet, être adaptée que par elle.

Elle fit donc parvenir quelques maquettes à Kubrick, qui fut séduit. À la fin des années 1960, les synthétiseurs sont des instruments d'avant-garde, aux sons inédits, nouveaux, qui créent une atmosphère étrange. Wendy Carlos adapte notamment la Symphonie nº 9 de Beethoven en utilisant les premiers vocoders, l'ouverture de Guillaume Tell de Rossini, le film s'ouvrant sur un morceau particulièrement sinistre, mettant immédiatement le spectateur dans l'ambiance d'un monde futur inquiétant : Musique pour les Funérailles de la Reine Mary (Music for the Funeral of Queen Mary) de Henry Purcell, transformée par le recours à des flangers et autres effets modernes.

En 1953 à New York, Robert Moog crée la société R.A. Moog. Dans un premier temps il fabrique des Theremins en kit, puis dès 1964 des modules de synthétiseurs avec l’aide des musiciens tels que Herbert Deutsch et Wendy Carlos. Wendy Carlos a contribué à l’élaboration du synthétiseur Moog avec Robert Moog.

 

Robert-Moog-001

 

Wendy Carlos est né en 1939, il compose à dix ans un trio pour clarinette, accordéon et piano. A dix sept ans elle créait un studio de musique électronique où elle compose des thèmes électroniques avec des sons enregistrés sur bande.

Switched on Bach est enregistré par Walter Carlos en 1968. traduit par « branché sur Bach », Wendy Carlos interprète les œuvres de Johann Sebastian Bach sur un synthétiseur Moog, c’est le premier enregistrement grand public et à succés avec les sons du synthétiseur.

En 1971, Beethoven et Rossini sont adapté par Wendy Carlos au Synthétiseur pour la bande originale de Orange Mécanique.

Wendy a changé de sexe en 1969 et ne le révélera qu’en 1979. Dans le générique de Orange mécanique elle apparait donc sous le nom de Walter Carlos.

Le talent de musicienne de Wendy Carlos a été reconnu tant dans son interprétation de la musique classique sur le synthétiseur modulaire, que dans ses réalisations de bandes originales de films, on lui doit aussi Shinning et Tron.

 

wendy-carlos

 

La transcription de la 9ème symphonie de Beethoven interprétée au synthétiseur a été écrite avant la réalisation du film Orange mécanique puis proposée à Stanley Kubrick, qui fut séduit. On retrouve l'intégrale de l'œuvre qui avait été proposée pour la B.O. sur l'album Wendy Carlos' Clockwork Orange

 

En 1968 : Modular System

Le synthétiseur modulaire comprend plusieurs modules complètement indépendants (VCO, VCF, VCA, générateurs d’enveloppe) qui connecté entre eux, autorise une grande créativité dans le sound design. Un nombre infini de combinaisons de sons peut être généré en assemblant les signaux issus de différents modules en sortie audio.

 

Les synthétiseurs modulaires ont généralement deux caractéristiques qui sont aussi importantes que la modularité elle-même. D'une part, ils utilisent des circuits analogiques (semi-conducteurs isolés ou circuits intégrés), lesquels participent de manière fondamentale à l'identité du son produit. D'autre part, ils emploient généralement la technique de synthèse soustractive : des formes d'onde caractéristiques (carré, dent de scie, etc) et riches en harmoniques sont appauvries par filtrage. D'autres techniques sont possibles, telles que la modulation de fréquence ou la synthèse additive, mais elles connaissent généralement des développements plus avancés dans les synthétiseurs numériques.

La connexion des modules peut se faire par des câbles comme sur les modulaires Moog ou par une matrice comme sur les modulaires EMS.

 

moog 55

 

Sur certains modèles, les modules sont pré-câblés dans une configuration définie par défaut mais les connexions peuvent être modifiées par des accès sur les points de routage (série Kobol de RSF par exemple).

Il existe de nombreux types et sous-types de modules - les mêmes modules avec la même fonction de base peuvent avoir différentes entrées, sorties et commandes. Il existe différentes normes pour les échelles de tension électrique des signaux de commande que l'on fait circuler entre les modules. Les différences entre marques tiennent d'une part dans l'échelle employée (de -5 V à +5 V pour certains ou de -12 V à +12 V pour d'autres par exemple) mais surtout dans la différence de gestion des fréquences des oscillateurs ou des filtres. En effet, certains fabricants (la majorité : Moog, Buchla, Roland, Arp) emploient une échelle où la tension progresse de 1 V chaque fois que la fréquence double (standard volt/octave) alors que chez d'autres (Yamaha, Korg) la tension double lorsque la fréquence double (standard Hertz/volt). L'interconnexion entre systèmes différents exige des convertisseurs.

Apparu au milieu en 1963, ils sont encombrants, lourds et fragiles. Ils sont utilisés dans les studios d’enregistrement jusqu’à l’apparition des instruments portables vers 1970, dont le plus célèbre est le Minimoog.

 

En 1972, la société devenue Moog Music commercialise des instruments prestigieux et abandonne la fabrication de synthétiseurs modulaire. Utilisé par George Duke, Toto, Keith Emerson, Herbie Hancock et aussi Jean Michel Jarre

 

 

 

[vidéo distractive pour digérer l'exposé-repas complet]

 

  • VCO - Voltage Controlled Oscillator, (oscillateur commandé en tension) qui émet un son d'une fréquence donnée dans une forme d'onde simple (le plus souvent un carré ou en dents de scie, mais également des impulsions, triangle et sinus).
  • NOISE - Un générateur de bruit, "sifflement", son statique, qui peut être utilisé pour les explosions, les cymbales, ou pour générer de façon aléatoire les signaux de commande. Les types de bruit offerts par des synthétiseurs modulaires blanc, rose , et le bruit de basse fréquence.
  • VCF - Voltage Controlled Filter, (filtre commandé en tension) qui atténue les fréquences inférieures (passe-haut), supérieures (passe-bas), ou les deux supérieure et inférieure (passe-bande) à une certaine fréquence appelée fréquence de coupure (cutoff). Les VCF peuvent également être configurés pour fonctionner comme coupe-bande, configuration selon laquelle les fréquences supérieures et inférieures subsistent alors que les fréquences autour de la fréquence de coupure sont enlevées.
  • VCA - Voltage Controlled Amplifier, (amplificateur commandé en tension) qui fait varier l'amplitude d'un signal en fonction d'une tension de commande fournie.
  • EG - déclenche un générateur d'enveloppe qui produit une simple et reproductible tension périodique. Souvent, configuré comme ADSR (Attack, Decay, Sustain, Release), il fournit les moyens de façonner un son reconnaissable d'une forme d'onde brute. Cette technique peut être utilisée pour synthétiser la décroissance naturelle du son d'un piano, ou l'attaque d'une trompette. Il peut être déclenché par un clavier ou par un autre module dans le système. Généralement, sa sortie est envoyée à un VCF (Fréquence) ou un VCA, mais avec la structure modifiable du synthétiseur, il est possible d'utiliser le générateur d'enveloppe pour moduler d'autres paramètres comme la hauteur ou la largeur de l'impulsion du VCO. Des EG simples (AD ou AR) ou plus complexes (DADSR - Delay, Attack, Decay, Sustain, Release) sont parfois disponibles.
  • LFO - Un oscillateur basse fréquence est similaire à un VCO, mais habituellement il fonctionne en dessous de 20 Hz. Il est généralement utilisé pour contrôler la tension d'un autre module. Par exemple, une modulation de VCO va créer un vibrato pendant que la modulation d'un VCA va créer le tremolo.
  • RM - (ring modulator) modulateur en anneau - Les signaux de deux entrées audio sont multipliés, ce qui crée de nouvelles fréquences correspondant à la somme et à la différence de chacune des fréquences des signaux d'origine tout en supprimant les signaux originaux. En général on a donc plus de fréquences en sortie qu'en entrée.
  • Mixer (mélangeur), un module qui combine plusieurs signaux en un seul.
  • S & H -Sample and Hold (échantillonneur/bloqueur), qui prend un "échantillon" de la tension d'entrée quand une impulsion de déclenchement est reçue et le conserve jusqu'à l'arrivée d'une nouvelle impulsion. La source est souvent un générateur de bruit.
  • Séquenceur, qui produit une séquence de notes. Un séquenceur analogique ayant un nombre de notes limité, il est souvent employé pour créer une boucle de musique.
  • Slew Limiter ou LAG : lisse les pics de tension. Il peut être utilisé pour les Glissando et les portamento. Il peut aussi servir de filtre basse-bas primitif.
  • Custom Control Inputs - parce que les synthétiseurs ont des entrées commandées par tension, il est possible de connecter pratiquement n'importe quel type de commande électronique analogique comme un capteur de température ou de lumière pour autant qu'il fonctionne sur une échelle de tension correspondant à celle du synthétiseur. En réalité tout signal électrique alternatif (tel que produit en sortie d'un appareil audio) ou continu ayant une tension appropriée peut être envoyé dans un synthétiseur modulaire.

 

Un synthétiseur ou synthé est un instrument de musique capable de créer et de manipuler des sons électroniquement au moyen de tables d'ondes ou d'oscillateurs électroniques produisant des formes d'ondes que l'on module à l'aide de techniques telles que la synthèse additive, la synthèse soustractive, la synthèse FM, la modélisation physique ou la modulation de phase.

 

Les sons peuvent être créés soit de manière analogique à l'aide de circuits électriques ayant un comportement continu, soit de manière numérique à l'aide de circuits modélisant numériquement les formes d'ondes analogiques, ou bien encore de manière mixte en exploitant ces deux possibilités.

Un synthétiseur possède habituellement un clavier qui permet de jouer avec l'instrument. Toutefois, l'interface d'un synthétiseur n'est pas forcément un clavier, elle peut se présenter sous forme d'un ruban tactile ou même être la détection de la position de la main du joueur dans l'espace. À l'inverse, un instrument électronique muni d'un clavier n'est pas forcément un synthétiseur.

 

 

 

[ce texte n'a pas été adapté à la publication, c'est mon exposé scolaire de technique sonore de l'année dernière. Vous retrouverez des vidéos très moog sur Internet avec Robert Moog, Steevie Wonder et beaucoup d'autres artistes cités ci-dessus sans exhaustivité.]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article