Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Coxypy

Coxypy

A Guerra

Publié par Candice sur 16 Décembre 2005, 10:25am

Catégories : #Poésie

A Guerra

 

Sécure et armé il avance, le sang

Aux tempes, l’œil charmé du pur combattant.

Pas de secret, c'est fini, il sait qu'il tue!

Sacré dieu! Il sait que le Graal est bu.

Juste avant d'aller Guerroyer, l'enfant

Mourut déjà, des arts que l'épée fend.

Prit corps en lui comme une vocation, coeur

Croquant la vaine pomme: connaître mort et peur!

Sécure et armé il court inconscient

Vers la guerre, rare mais vrai, il a confiance.

Croire, plus que tout, Dieu le sait, il va vers,

Fierté aux yeux, combattre l'adversaire.

Encore corps à corps avec la mort, la vie

Résiste et tient l'or comme ressource ici.

...

Ressort du combat, larme triomphante

Et naît le débat post tabou, se plante

Le conflit pensé comme horreur, Oh peur!

Vois, recommencer le combat " Oh sœur,

Je ne veux pas y aller!"  Vois, le soldat pleure.

Son père le pousse, les armes en mains " Tu meures

Quoi que tu fasses, tu y passes!" Et la mère

De ses larmes, a lu le récit des terres

Celui où le temps tue " L'Homme fait la guerre

Pour être plus fort, tant en espace pour faire

Sa place qu'en instant gagné sur la mort

A mal le mettant: l'ennemi à tort.

Quoi qu'on en dise, on en fasse, la guerre dure

Comme obligation, éteint la vie pure!"

Importance, mot n'a pas même sens pour tous

Sous l'aspect de sa force, tousse.
La porte de la paix comme enseigne, combat

Aussi! Mais ça plait ce conflit ou pas?

Douleurs provoquées au terrain, violence

Partagée, moquer le bel art du silence!

Pourquoi continue l'accélération,

Le processus du combat, modération

Aucune, est ce la vie qui veut ça? Répond!

La demande sévit sans savoir le fond

De cette affaire qui nourrit l'enfer sur

Terre! C'est à l'édit que le calme sussurre

Le message dédié aux victimes, murmure

Fébrilement, pieds à l'étrier, au fur

Et à mesure, si soudain la joie d'être

Libéré, amis d'une paix à paraître.

Quel est le réel de cette Histoire? Les

Médias, avec quel brio, vont charger les

Causes et délits, ce suspens dure, comme l'art

Que tout se finisse, de tenir à part

La vérité mise au secret de l'ar-

Gent! Qui paie la prise? Photo des gens, qui tard

Continuent de croire les bobards écrits

Montrés comme en foire! Pendant que l'Homme prie,

La guerre à distance tue, tue, tue encore!

Détruit sans conscience, accumule corps morts.

 

Candice,19/02/05, Téléperformance,

 in Exutoire Poétique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article